Le Centre Placet à travers le temps

1967. La Belgique est en plein conflit linguistique. Le Placet est fondé dans le cadre des mesures prises par la section francophone de l’UCL-KUL, à l’époque du “ Walen Buiten ”, pour assurer à ses étudiants l’accès au logement dans une ville (Leuven) dont ils risquent d’être exclus.

Sous l'impulsion du responsable UCL chargé du projet, un ancien de Lovanium (sœur congolaise de l’UCL), l’association s’ouvre aussi à la population des étudiants étrangers, surtout aux ménages.
 
L’Etat belge encourageant par arrêté la création de Clubs et de Foyers destinés à ses boursiers étrangers, l’UCL, informée de cette opportunité, prend l’initiative d’encourager la formation d’une asbl au Centre Placet en 1973, condition indispensable pour que ce dernier soit reconnu et subsidié comme Foyer par l’Agence Générale de la Coopération au développement (AGCD).
Les statuts de l’asbl publiés en 1974 consacrent la gestion paritaire du Centre par des représentants de l’UCL et des représentants des étudiants locataires élus au sein de l’Association des Résidents du Placet (A.R.P.), association de fait existante et reconnue à cette occasion comme partenaire de l’Université pour ce projet. L’A.R.P. regroupe tous les habitants du Placet et est structurée en commissions sociale, culturelle, technique, sportive et relations extérieures, coordonnées par un comité directeur de trois membres. Les membres de l'ARP participent activement à l’élaboration et l’évaluation des projets, stimulent et appuient le personnel et la direction dans la recherche des moyens, les négociations multiples et la mise en œuvre des différentes actions. Plusieurs d’entre eux sont des étudiants de troisième cycle, ayant déjà une solide expérience professionnelle et de la vie associative.
 
De la fin des années 70 jusqu’à nos jours, l’apparition des dictatures en Amérique latine, la guerre du Vietnam, les massacres des Khmers rouges au Cambodge, le début de la détérioration de la situation de plusieurs pays d’Afrique (Rwanda, Burundi, Algérie, Congo, etc.), amèneront au Placet une population étrangère très politisée et très engagée mais aussi des réfugiés politiques et économiques traumatisés et complètement épuisés.
 
En 1978, une nouvelle direction est mise en place. La nouvelle équipe considère l’association comme un outil au service de la population étrangère du site et pas seulement des résidents du Centre.
 
De 80 à 2000, des accords successifs sont conclus avec la Région wallonne pour obtenir du personnel qualifié dans le cadre de la promotion de l’emploi. C’est ainsi que trois personnes sont engagées pour trois ans pour lancer l’Opération Partenaires qui prendra plus tard la dénomination de Reliance. Le projet vise à fournir accueil et mise en contact des nouveaux arrivés étrangers avec des familles belges, entraide pédagogique, programme pour les Femmes (futur Collectif des Femmes).
 
En 2001, une nouvelle direction s'installe au Placet, dont le personnel atteint 17 personnes. Extrait résumé de "La vie étudiante à Louvain" 1425-2000, par Michel Ledent Coll. Archives de l'UCL 2002, Editions Academia Bruylant.
Plus dans cette catégorie : « Partenaires

Informations supplémentaires