Bienvenue au Centre Placet, foyer international pour étudiant·e·s UCLouvain issus des pays de la Coopération belge au développement

Le Centre Placet souhaiterait recueillir votre témoignage en tant que résident.e de nos logements : ceci nous permettra d'améliorer nos services pour le bien-être de la communauté placétienne ainsi que de laisser un souvenir de votre passage dans notre association. Merci d'envoyer un message avec votre nom et votre photo à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Votre témoignage sera susceptible d'être publié sur cette page "témoignage" : un grand merci d'avance. 

Je fais le programme de Doctorat en Psychologie de la santé et santé communautaire à l'Ecole doctorale du Burundi en collaboration avec l'UCLouvain, le programme de sciences sociales et humaines.

C'est la troisième année que je connais le Centre Placet : première fois de septembre 2018 à novembre 2018, deuxième fois d'avril 2019 à Juillet 2019 et troisième fois de mars 2020 à août 2020.

Le Centre Placet m'a accueilli et accompagné dans la vie de tous les jours. Le centre fournit la connexion internet, le petit matériel de cuisine et oriente dans les autres services dont les résidents pourraient avoir besoin. Personnellement, j'ai bien apprécié l'aide et l'accompagnement reçu lors de la préparation et l'animation d'un atelier d'échange sur le thème de "Gestion d'une crise sanitaire : Similarités entre VIH/SIDA et COVID-19, cas du Burundi". J'apprécie bien la collaboration avec le personnel dudit centre. Je leur souhaite courage et bonne continuation de leur mission.

Dr. Bonaventure Nikoyandoye, août 2020
Exposé sur la gestion d'une crise sanitaire au Burundi : similarités entre le VIH et le COVID-19
Je suis venu au Placet en octobre 2017, quelques jours après avoir atterri en Belgique.
Je suis Béninois d'origine.

J'ai suivi un Master 120 en Ethique et Politique publique à la Faculté de Philosophie de l'UCLouvain et je vais m'inscrire à un Doctorat en Philosophie de la nature. J'ai mis un peu de temps à m'adapter à la vie au foyer et les responsables ARP de l'époque (Association des Résident.e.s du Placet) m'ont aidé à m'intégrer. La première activité du Placet que j'ai suivi était l'atelier de création numérique de Nicolas (Delbar).

En devenant président de l'ARP, je me suis impliqué davantage dans les activités du centre. Le service Internet est bon, c'est un service qui plaît aux résident.e.s. Il faudrait promouvoir les aides aux logements.

Alain Linsoussi, août 2020
Je témoigne en tant que résidente du Placet : je viens de la Guinée et je suis en Master Sciences du travail. Je suis arrivée au logement le 2 septembre 2019. Je bénéficie des services et d'autres avantages proposé pour les habitants du Placet.

Kadiata Barry, août 2020
Je m’appelle Perla Massó, je suis d’origine cubaine et dans l’année académique 2016-2017. J’étais une placetienne, car je faisais à l’UCLouvain un Master spécialisation en Développement, Environnement et Sociétés avec une bourse ARES, et de cette période, je garde les plus beaux souvenirs de vous.

Maintenant je suis doctorante à l’Université de Barcelone, en Espagne, et je serais à l’UCL comme chercheuse visiteur les prochains mois de février, mars et avril.

Perla Massó, septembre 2020
Je suis venue d'Equateur à Louvain-la-Neuve en 1992 et je suis entré à la Faculté d'Ingénierie de l'UCL pour poursuivre une maîtrise.

Je suis arrivé à Placet en 1993, lorsque nous avons obtenu un appartement confortable pour moi et mes trois enfants. J'ai trouvé à Placet un accueil chaleureux et une ambiance multiculturelle que mes enfants et moi avons très vite estimée.

Je me souviens que les anniversaires de nos enfants ont été célébrés dans une des sales de Placet avec les réservations appropriées. Mon mari, qui jusque-là avait déjà rejoint la famille, y a fêté ses 40 ans. Et nous célébrions les fêtes de Noël et du Nouvel An dans la famille Placet avec de nombreux amis de plusieurs pays africains, latino-américains et arabes. Et nous avons appréciés à participer dans la coordination de Placet. Je ne me souviens plus de tous les plans que nous avons réalisés. Je me souviens des voyages communautaires en bus en Hollande, Prague, Cologne ... Et j'ai toujours le souvenir d'avoir travaillé pour mieux intégrer les différentes nationalités, comprendre nos différences et apprécier notre diversité.

Aujourd'hui encore, mes enfants se souviennent de Placet avec affection. On continue dans le présent à estimer l'amitié des amis. Je suis de retour à LLN pour quelque temps et voilà que l’élan appris à Placet n'a pas disparu: je suis maintenant conseillère communal d’OLLN.

Cecilia Torres, octobre 2020
Photo prise avec la courtoisie de la ville d'Ottignies-Louvain-la-Neuve
Je suis arrivé au Placet en 2008 (NDLR : Bora est venu en Belgique de la République Démocratique du Congo avec sa mère, étudiante Placétienne à l'époque, il avait 15 ans).

David (Amram, coordinateur du CEC du Centre Placet) nous a encadré et nous a emmené faire le tour de la Belgique (Blankenberg, Dinant, la Flandre), on a aussi fait du camping et des photoshootings en tant que mannequins.

Grâce à David, je suis allé chercher mes rêves en étant audacieux. Je suis maintenant consultant à l'Union Africaine et à l'Union Européenne.

Bora K., enfant d'une étudiante passée au Centre Placet en 2008, décembre 2020
Témoignage en vidéo de Bora.
Merci à Placet pour l'espace (NDLR : virtuel, l'atelier s'est déroulé en webinaire sur Zoom et sur Facebook) qui m'a permis de présenter les résultats de mes recherches démarrés en 2016.

(...)

C'est un sentiment de satisfaction, dans ce contexte de Covid, que Placet a pu rendre disponible ce moment. Je remercie Isabel (Alvarez, sociologue et accompagnatrice des résident.e.s au Centre Placet), l'équipe du Placet ainsi que les participants (au webinaire).

Espoir Kalambi Bisimwa est un doctorant congolais (République Démocratique du Congo) de l'UCLouvain, au Laboratoire d'Anthropologie Prospective (LAAP). Dans le cadre d'un atelier d'échanges sur "l'étude des violences sexuelles des tribus Maï-Maï au Sud-Kivu (RDC)", il a pu témoigner sur l'accompagnement du Centre Placet pour la présentation et la promotion de ses recherches.

Espoir Kalambi Bisimwa, décembre 2020
Webinaire sur les violences sexuelles au Sud-Kivu : cas des tribus Maï-Maï.
Je m'appelle Yves Nyague et je suis Camerounais.

Au Cameroun, j'ai fait des études en Lettres Bilingues (Anglais - Français). Apres ces études, j'ai eu l'opportunité de les poursuivre en Espagne plus précisément à l'Université du Pays Basque (Vitoria), d'où j'ai obtenu mon Master en "Language Acquisition in Multilingual Settings" (Acquisition des Langues dans des Environnements Multilingues).

En ce moment, je fais un Master en Langues et Lettres Modernes, orientation générale, à finalité didactique (ROGE2MD) à l'Université Catholique de Louvain et j'ai la chance d'être un résident du Placet.

Pourquoi dis-je chance ? C'est dû au fait que j'ai été bien accueilli dans cet environnement et jusqu'à présent, l'équipe est toujours à l'écoute. Je ne manquerai pas de faire allusion à l'activité qui me marque le plus au sein du Placet : Le foot du vendredi. Grâce à cette activité, j'ai rencontré mes meilleurs amis.

En plus, la grande salle a toujours été pour moi, mon lieu privilégié pour le blocus et examens.

En somme, au Placet, je me sens bien entouré par des personnes ayant des valeurs semblables aux miennes qui sont l'amour, le respect, l'équité, la paix, la responsabilité et la tolérance.

Yves Nyage, mars 2021
Arrivé à l'UCL en 2007 pour un Master (2007-2009) et un Doctorat (2009-2013) en sciences psychologiques, j'ai vécu au Placet de 2008 à 2013. Pendant cinq ans, mon vécu au Placet a été riche et mémorable.

J'ai particulièrement été marqué par l'accueil adapté à mes besoins d'étudiant étranger, mais surtout avec une famille. Le Placet m'a offert un espace d'accueil et d'épanouissement familial au-delà de l'académique, de l'interculturel et de l'international.

Avec ma famille, nous avons pu bénéficier des conditions dignes et optimales pour une conciliation famille-études à l'étranger. Ce n'est donc pas pour rien que mes enfants nés au Placet s'identifient comme Belges, supportent les Diables Rouges, s'identifient à Kevin De Bruyne... Le Placet y est pour quelque chose dans cet ancrage belge !

Personnellement, le Placet m'a offert de nombreuses opportunités, dont la possibilité de profiter de mon loisir préféré, le basketball. En soutenant entre autres cette activité, le Placet m'a permis de continuer à joindre l'utile à l'agréable, loin de mon terroir.

En outre, en participant à l'ARP comme commissaire aux affaires sportives et culturelles, j'ai pu bénéficié d'une enrichissante implication en organismes et en rencontres communautaires et multiculturels.

Une richesse multiculturelle dont l'intérêt ne fait aucun doute dans mon quotidien professionnel en tant que Psychologue. En effet, grâce à mon parcours Burundo-Belgo-Canadien, et surtout ma rencontre multiculturelle au Placet, je suis nanti d'une écoute multiculturelle riche et diversifiée au profit de ma carrière de Psychologue clinicien au Québec.

Merci Placet de continuer à favoriser cet épanouissement personnel, académique, familial, multiculturel, international... des résidents.

Dr. Alexis Ndimubandi, avril 2021
Mon nom, c’est Nirina. Je viens de Madagascar et je suis en Master de Spécialisation en Développement, Environnement et Sociétés, à la Faculté ESPO. Dans ma procédure d’inscription à l’UCLouvain, on avait tout de suite orienté mon choix de logement au Centre Placet en raison de la qualité des kots, des services, mais aussi les activités interculturelles enrichissantes du Foyer. Je suis venue ici le début du mois de Septembre 2021 et l’accueil, chaleureux dès mon arrivée, a bien facilité mon intégration tant dans le centre, que dans notre logement communautaire. Comme je suis très curieuse et intéressée un peu à tout, les activités comme les conférences, les ateliers et les excursions qui mènent à découvrir et assimiler bien de choses m’ont beaucoup marquée. S’y ajoute l’imprégnation sur le code socio-culturel belge et sur la souscription à la mutuelle santé, étant nécessaires dans la vie quotidienne et dans les différentes procédures administratives.

Les rencontres multiculturelles m’ont également permis de bien avancer dans mes études, grâce, non seulement aux cultures hétérogènes, mais aussi à la multidisciplinarité des étudiants, ayant diverses expertises dans leur propre pays. Le Centre Placet permet ainsi à toutes et tous de se partager, de s’entraider et le personnel est toujours présent pour accompagner et pour les conseils peu importe nos besoins ou nos problèmes.

Bref, le bien-être de chaque étudiant.e est prioritaire ici. Je tiens à remercier et à encourager toute l’équipe du Centre Placet à toujours avancer, car on sait tous que derrière toutes ces bonnes choses que je viens de citer, vous êtes là, travailler très dur dans les coulisses.

Haingonirina Raholiarivao, décembre 2021
« Je m’appelle Karla Hidalgo, je suis équatorienne et je suis venue réaliser un Doctorat à l’UCLouvain sur la condition des peuples autochtones de l’Équateur et sur la philosophie interculturelle. Je suis arrivée en Belgique avec ma fille Mélanie. »

« Je suis venue avec ma maman pour étudier deux années à l’école pendant qu’elle faisait sa thèse. J’aimerais remercier le Centre Placet pour toutes les activités proposées : des ateliers, des voyages comme celui que l’on a réalisé à Ostende qui resteront dans ma mémoire. C’était chouette de vivre ensemble et de partager des moments avec des jeunes, même si on ne se revoit plus par après. La Belgique est un pays très ouvert : les gens y sont accueillants et essayent d’être amis avec toi. Ils et elles essayent même de parler quelques mots en espagnol ! »

« On a beaucoup apprécié vivre au Centre Placet et il y a un mot que j’utilise toujours en parlant du foyer, c’est une vraie famille. Il y avait quelques fois le manque du pays, de la nourriture, du soleil… Une tristesse énorme d’avoir quitté ma famille avec l’une de mes filles qui est restée en Équateur. J’ai vécu des moments parfois difficiles à surmonter et j’ai trouvé du réconfort au Placet, avec des sourires, des personnes qui m’ont tendu la main, des amis. Ça a vraiment touché mon cœur et c’est pour cette raison que le Placet est pour moi une famille.

Pendant mon séjour, j’ai fait une présentation (Atelier Nord-Sud / Sud-Sud), et j’ai expliqué que malgré nos cultures, nos couleurs différentes, et même si l’on vient de différents continents, nous sommes tous des frères et des sœurs. L’humanité a besoin de ce sentiment, de se comprendre, tous ensemble.

La Belgique est un pays qui me tient à cœur : il y a 3 pays qui le sont, mais la Belgique a marqué ma vie. J’aimerais la remercier ; je me sens très reconnaissante. »

Karla (FILO3 DP) et Mélanie Hidalgo, août 2022
« Nous nous appelons Paula Vargas et José Adolfo Castañeda Ramirez, de Colombie. Paula et moi-même sommes actuellement en Belgique car je fais un doctorat en sciences politiques à l’UCLouvain. Paula est venue avec moi vivre la vie d’un doctorant ».

P. « Découvrir la Belgique, apprendre ses langues et connaître la culture du pays, ainsi que la ville de Louvain-la-Neuve. Cette ville offre une bonne expérience pour sa culture, son architecture et son type d’urbanisme ».

J. « Nous avons connu le Placet en 2019, où nous y avons vécu pendant quelques mois. Après ce premier séjour, nous sommes rentrés en Colombie. Pour ce nouveau séjour en Belgique, nous avons souhaité revenir au Placet parce que c’est un lieu très intéressant, avec beaucoup de possibilités de partages, d’événements et d’espaces pour faire autre chose que mon doctorat ».

P. « C’est un endroit tranquille où je me sens protégée. Les voisins sont chaleureux, toutes les activités proposées sont parfaites pour rencontrer les cultures qui vivent ici : belge, africaine, latino, asiatique, notamment ».

J. « Nous aimons la gentillesse et l’efficacité de toute l’équipe du Placet. Son dévouement envers les étudiant-e-s permet de créer un engagement de la part de la communauté. Le Placet, ce n’est pas seulement un lieu de vie, c’est aussi un endroit où partager des choses avec toute la communauté. On apprécie beaucoup les ateliers, événements et activités auxquels nous avons participé ».

P. « J’aime tous les ateliers que j’ai suivis ici, comme l’atelier brassage, l’atelier de sculpture, la peinture… Beaucoup de choses ! ».

J. « Les soirées qui nous permettent de rencontrer nos voisins autour d’un repas, d’un verre… »

P. « Ainsi que leurs sujets d’études ! »

J. « Goûter des plats, des boissons venant d’autres pays ».

Paula Vargas et José Adolfo Castañeda Ramirez, octobre 2022
Le Placet est vraiment magique. Mon ami Mathieu m'a rendu visite au cours d'une mission au Rwanda. On s'est connu au Placet et voilà, on se retrouve. Grand merci au Centre Placet 🙏

Emmanuel Ndayambaje (diplômé UCLouvain - promotion 2020-21 DVLP2MC), janvier 2022


VIDÉOS


Notre actualité
Soutenez nos actions en portant nos couleurs
Administration et bureaux
Rue des Sports, 2
B-1348 Louvain-la-Neuve
Tél : +32 (0)10/47 46 92
info@placet.be
Grande salle du Placet
Rue des Sports, 6 (à côté des bureaux)
B-1348 Louvain-la-Neuve
Tél : +32 (0)10/47 91 99
salle@placet.be